Le Mystère de la Dent Bleue

Enquête sur le lien entre signaux Bluetooth et injections/tests anti-covid

Outils pour utilisateurs

Outils du site


accueil

POINT AU 30 MARS 2022

À ce jour je n'ai pas personnellement constaté de cas pour lequel l'apparition du “code étrange” peut-être formellement associée au corps d'une personne.

Compte-tenu :

  • du nombre d'observations que j'ai effectuées dans des conditions favorables (cf. détails) sans pourtant pouvoir trouver de “cas positifs” ;
  • du fait que, après analyse détaillée des données collectées lors de l'expérience de Cognac-la-Forêt (Hold-On), il m'apparaît que cette expérience est loin d'être concluante

Je n'ai plus guère de motif de croire en la validité de l'idée que certaines personnes “vaccinées” seraient source d'un signal Bluetooth.

Cependant, j'ai trouvé quelques adresses (20 pour 1300) pour lesquelles l'analyseur ne peut fournir aucune information permettant d'identifier la source (constructeur, UUID,…) : seraient-ce des signaux émis par des personnes à la suite d'injections ? Cela reste à déterminer et, si c'est le cas, la proportion est faible ce qui rend la mise en évidence beaucoup plus difficile.

(plus de détails...)

Présentation

D'où proviennent les innombrables codes étranges qui s'affichent sur certains modèles de smartphone♦ lorsque l'on active le scanner Bluetooth ?

Compte-tenu du fait que ces signaux se sont démultipliés courant 2021, en même temps que la campagne d'injections anti-covid, on s'intéresse ici à l'hypothèse audacieuse mais sérieuse d'un lien entre certains de ces signaux BT et les injections et/ou les tests PCR nasopharyngés.

Ce site a pour objectif de rassembler les éléments d'expérience et de compréhension recueillis par diverses personnes qui se sont intéressées à ce phénomène. Il permettra (peut-être) à un plus grand nombre de personnes de mener des expériences pour constater par elles-mêmes le phénomène évoqué.

IMPORTANT : plusieurs éléments permettent de penser que les phénomènes constatés ne sont pas irréversibles et peuvent être dissipés facilement. (pistes d'antidotes).

♦ L'expérience peut être menée avec n'importe quel smartphone. Sur certains appareils cependant, le scanner Bluetooth du constructeur n'affiche pas les codes-mystères. Pour visualiser ces codes, il faut alors télécharger une application telle que BLE scanner ou Bluetooth Finder & Scanner (cf. Applications gratuites pour smartphones et tablettes Androïd / iPhone).
En outre, depuis la version Androïd 11 (sortie fin oct. 2021), il faut spécifiquement accepter, dans les paramètres, l'affichage d'appareils non identifiés.

Cette page présente :

  • quelques exposés d'observations concluantes faites par diverses personnes/équipes de par le monde ;
  • une brève explication de ce que sont les “codes-mystères” (PKM).

Le reste du site rassemble :


Les personnes qui s'intéressent à ce phénomène sont localisées dans différentes régions. La liste des contacts selon le lieu est ici : Groupes locaux

Si vous souhaitez participer à l'élaboration et à l'évolution de ce site, veuillez contacter : Jérôme - lmdb@ouvaton.org


Exposés d'expériences

6 novembre 2021 - Vidéo - 5'40 - français Maître Carlo Brusa évoque une expérience menée le jeudi 4 novembre [NDLR : à l'hippodrome de Longchamp], sous contrôle d'huissier de justice.

D'après les auteurs, cette expérience aurait mis en évidence le fait que certaines personnes ayant reçu les injections “anti-covid” émettent un signal Bluetooth. (Maître Brusa parle de “codes alphanumériques” pour désigner les codes-mystères).

Il note que cette observation rejoint celle constatée quelques jours auparavant par un huissier à Nouméa.

Il insiste sur le fait qu'un huissier n'établit pas un constat à la légère : il le fait parce qu'il considère que les preuves sont juridiquement irréfutables. Un document d'huissier qui ne serait pas convainquant pourrait être attaqué par une procédure spécifique.

Remarques :

  • au 25 janvier 2022, le constat d'huissier ainsi que la vidéo de l'expérience ne sont toujours pas rendus publiques.
  • vidéo de la conférence entière ici (réunion de l'association Réaction 19 au Blablah Café à Pézenas le 6 novembre - 2 h).

octobre - Expérience menée en forêt auprès de 37 personnes dont 15 ayant reçues des injections.

4 personnes parmi les 15 sont source d'un signal BT. Aucune parmi les 20 qui n'ont reçu aucun traitement (injection ou test). 1 personne parmi les 2 non injectées ayant eu des tests PCR.

Objections : Après avoir examiné les données brutes collectées, il apparaît :

  • que 3 sur 5 des adresses indiquées comme “cas positifs” sont introuvables dans les données ,
  • que les 2 autres :
    • ont été captées sur des plages horaires qui se superposent ;
    • sont identifiées par l'analyseur comme émises par un appareil de marque Apple. Or d'autres études m'ont permis de conclure que l'indication de cette information était fiable, c'est-à-dire que cette indication correspond bien à la présence d'un appareil Apple à proximité,en l'occurence iPhone, et que cet appareil est la source de l'adresse (cf. Sessions sur le site Petite Ceinture - Jean Moulin.

octobre - Rapport sur les divers effets électromagnétiques liés aux injections (doc. pdf - espagnol - français - anglais).

octobre - vidéo sous-titrée en anglais, (l'essentiel entre 3' et 6' ) - Le Dr. De Benito, médecin italien, décrit l'étude informelle qu'il a menée en juillet-août auprès de ses patients. Il a vérifié l'absence de signaux parasites et demandé à ses patients d'éteindre leur smartphone.

Résultat : d'après ce médecin, sur 112 vaccinés, 86 émettaient un signal BT. RAS chez les non-vax.

septembre - Expérience dans un collège au Japon (Traduction Google).

août - Article qui expose quelques expériences menées au parc Montsouris. Cet article a suscité de nombreuses réactions dont beaucoup d'interventions “trollesques”. Ici une sélection des commentaires les plus constructifs.


Codes-mystères "PKM"

Les codes qui nous intriguent, autrement appelés PKM (Pokémon :-) ) sont constitués de 6 paires de valeurs hexadécimales (chiffres de 0 à 9 et lettres de A à F). Aperçu :

Ce sont des adresses MAC (ou, plus exactement, des adresses EUI-48 ). En outre, les PKM commencent par 4, 5, 6 ou 7 : ce sont des adresses de types “aléatoires reconnaissables” : une adresse de ce type change aléatoirement toutes les 10-15 min mais l’identité de l’appareil peut être reconnue par les dispositifs qui détiennent une clé de décryptage spécifique.

Plus d'info ici : connaissances de base sur le Bluetooth


Foire Aux Questions

accueil.txt · Dernière modification: 2022/04/29 10:07 de jeronimmo